Principe général (pour les nuls comme moi)

Note Bene : ce post a pour but de vous aider à comprendre le principe général et concret de l’étirement.

Pour la série de posts LEARN2STRETCH, on ne mentionnera (grossièrement, honte à nous) que les muscles et les os. Si vous voulez aller plus loin, on peut d’ores et déjà vous conseiller l’oeuvre référence de Blandine CALAIS GERMAIN.

Allez c’est parti !

D’un côté, le squelette, qu’on peut visualiser comme un ensemble de bâtons. De l’autre, les muscles squelettiques. Entre eux, c’est l’amour fou ❤️.

En effet, sans les muscles, qui sont attachés aux os grâce aux tendons, le squelette s’écroule et on peut jouer au Mikado avec. Et sans squelette, le muscle tout seul, ben il se fait beaucoup chier parce qu’il n’a pas de levier à actionner.

Pour étirer un muscle, concrètement, il faut éloigner, dans la mesure du possible (et sans douleur) ses points d’attache (imaginez un élastique). L’action contraire, le rapprochement de ses points d’attache, c’est la contraction.

Un peu d’action parce que je vous entends ronfler.

Exemple facile (sans danger.. Vous pouvez le reproduire à la maison) : le biceps brachial

Niveau squelette : le bras est composé de trois longs os :

  • De l’épaule au coude, l’Humérus
  • Du coude à la main, de deux joyeux lurons : le Radius et le Cubitus

Le biceps brachial (muscle) est composé de deux parties (biceps), qu’on appelle des chefs. Ils s’insèrent du côté de l’omoplate, passent par la tête de l’Humérus (épaule) et se termine juste après le coude, sur le Radius.

Une de ses fonctions, quand il est contracté, quand on rapproche ses points d’attaches, est de replier le bras. Son action est largement complétée par le Brachial, qui agit lui aussi sur ces trois grands os (voir ci-dessous).

Biceps Brachial, vue antérieure
Brachial, vue antérieure

Contraction : Tendez le bras devant vous. Repliez l’avant bras à 90° (donc main vers le plafond). Les deux points d’attache de votre biceps se sont rapprochés, celui-ci est contracté (la preuve, méga biscotto apparent) (si, faites un effort !).

Étirement : pour étirer le biceps brachial, on va chercher l’extension du bras. Pour éloigner le plus possible ses points d’attache (épaule/coude), on va amener le bras à l’arrière du corps. Plus le bras ira haut derrière et plus l’étirement sera important. C’est plus simple à comprendre avec un schéma.

Attention ! Les étirements provoquent souvent une sensation agréable, de bien-être. Ils sont parfois moins confortables, mais ils ne doivent jamais être douloureux. NEVER !

Vous avez compris le principe ? J’ai essayé d’utiliser des termes simples pour être le plus claire possible.

L’université de Lyon propose des vidéos accessibles sur Youtube pour visualiser l’anatomie en 3D. Pour aujourd’hui, vous pouvez visualiser Biceps Brachial et Brachial sur ce lien.

Si ça vous a plu, on se retrouve demain, pour un nouveau post LEARN2STRETCH.

A bientôt ! Montrez-nous vos muscles !

Pau 💚